Le G8, ses gags et du sérieux.

vendredi 8 juin 2007.
 

Le premier ministre britannique Tony Blair a indiqué avoir déclaré aujourd’hui au président russe Vladimir Poutine que les gens commencent à avoir peur en Occident face à l’évolution de la Russie aujourd’hui.

Le président russe Vladimir Poutine a été vivement interpelé aujourd’hui lors d’une conférence de presse par un jeune Russe qui l’a traité d’ennemi de la liberté.

Le président russe a alors appelé à la retenue ses gardes du corps et demandé à ce qu’on lui remette l’un des prospectus. Puis, une fois l’incident clos, il a demandé en allemand :

« C’est ça la démocratie ? »

Avant de poursuivre sa conférence de presse...

Il a ensuite déclaré au sujet du statut du Kosovo qu’il fallait ne pas humilier les peuples et que le sommet a échoué à trouver un accord sur la situation de la province.

Le président russe a raillé l’idée américaine de bouclier antimissile, il estime que les missiles iraniens susceptibles de mettre en danger l’Europe n’existent pas. Selon lui, les missiles iraniens n’ont pas une portée leur permettant d’atteindre l’Europe. Il a donc suggéré aux États-Unis d’étendre leur bouclier anti-missile en Irak et en Turquie.

Le président français Nicolas Sarkozy a estimé à l’issue de son premier G8 que ce sommet avait été positif, voire très positif. Sur le climat, toujours d’après Nicolas Sarkozy, il y a eu des avancées assez remarquables.

Angela Merkel a indiqué que le G8 [1] a été un succès.

« Nous avons franchi un pas supplémentaire dans la coopération, c’est un processus important, cela va rapprocher encore un peu plus les pays ».

LES GRANDES DÉCISIONS DU G8.

AIDE AFRICAINE :

Les pays du G8 ont fait un geste envers le continent africain, en promettant 60 milliards de dollars de plus pour lutter contre les pandémies.

Etats-Unis, Allemagne, Russie, France, Royaume-Uni, Japon, Canada et Italie ont par ailleurs réaffirmé leur engagement pris il y a deux ans à Gleneagles en Ecosse de doubler le montant de leur aide à l’Afrique en 2010 par rapport à 2004. Ce qui représenterait une enveloppe supplémentaire de 50 milliards de dollars par an à cette date.

CLIMAT :

Les Huit sont parvenus à un accord a minima sur la lutte contre le réchauffement climatique, ils ont reconnu la nécessité de réduire substantiellement leurs émissions polluantes mais, du fait de l’opposition des Etats-Unis, ils n’ont pris aucun engagement chiffré et mesurable dans le temps de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

COMMERCE INTERNATIONAL :

Ils ont demandé une relance rapide des négociations de l’OMC, bloquées par une querelle autour des subventions agricoles des pays riches.

ESSAIS DE TIRS POUR LA CORÉE DU NORD :

Les Huit ont exhorté de manière urgente la Corée du Nord, qui a procédé le 01/06/2007 à des tirs d’essai de missiles à courte portée en mer Jaune, à renoncer à ses essais de missiles et d’armes nucléaires et à abandonner tous ses programmes atomiques.

FONDS SPÉCULATIFS :

Concernant les fonds spéculatifs, contre lesquels l’Allemagne est partie en guerre en réclamant une plus grande transparence, le G8 n’a pris aucune décision.

NUCLÉAIRE IRANIEN :

Les pays du G8 ont menacé l’Iran de nouvelles mesures, si le régime iranien continue à refuser de suspendre son programme d’enrichissement d’uranium, comme le lui demande la communauté internationale.

SITUATION AU DARFOUR :

Le G8 se dit préoccupé par la détérioration de la situation au Darfour, les Huit se sont déclarés favorables à ce que les auteurs d’atrocités commises contre les civils dans la région soient traduits en justice.

STATUT DU KOSOVO :

Du fait de l’opposition de la Russie, qui refuse l’indépendance du Kosovo, le G8 a échoué à trouver une position commune sur ce dossier.

TERRORISME :

Ils se sont engagés à renforcer leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme, notamment sur internet. La déclaration évoque également la protection des infrastructures énergétiques stratégiques, la nécessité de lutter contre le recrutement terroriste et la prévention du terrorisme nucléaire.

[1] Le Groupe des Huit est une coalition de huit pays parmi les plus industrialisés du monde, y figure, les États-Unis, le Japon, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie, le Canada, et la Russie. Ensemble, les pays du G8 représentent 66.5% de l’économie mondiale.

Répondre à cet article