Dernier transfert exécuté entre les États-Unis et l’Irak.

vendredi 16 décembre 2011.

Les États-Unis ont transféré ce matin à l’Irak la dernière des 505 bases militaires dont ils disposaient dans le pays, au lendemain d’une cérémonie à Bagdad pour marquer la fin de 9 ans de présence controversée dans ce pays.

Le représentant du premier ministre, Hussein al-Assadi, et un colonel américain ont signé les documents dans une salle de cette base appelée Imam Ali par les Irakiens et Camp Adder par les Américains.


Répondre à cette brève

Forum