La France veut suspendre le MON810.

lundi 20 février 2012.

Le gouvernement français a demandé une nouvelle fois à l’Europe de suspendre l’autorisation de mise en culture du maïs OGM MON810 [1], de la firme agrochimique Monsanto, en s’appuyant sur de nouvelles études scientifiques.

Un premier moratoire sur les cultures OGM, lancé par la France en février 2008, avait été invalidé par la Cour européenne de justice de Luxembourg et le Conseil d’État, la ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet s’était engagée récemment à redemander l’interdiction de ce type de maïs avant fin février.

Le gouvernement avait annoncé le 28.11.2011 son opposition à la mise en culture du maïs MON810, et la ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet s’était engagée récemment à en redemander l’interdiction avant fin février.

Cette demande, indique le ministère dans un communiqué, s’appuie sur les dernières études scientifiques, et notamment sur un avis de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (AESA), publié le 08.11.2011, qui montrent que la culture de ce maïs présente des risques importants pour l’environnement.

[1] Monsanto 810.


Répondre à cette brève

Forum