Boum dans les transferts d’armes conventionnelles...

lundi 19 mars 2012.

Les transferts d’armes conventionnelles dans le monde ont fortement progressé ces dernières années, l’Asie abritant les cinq plus gros importateurs tandis que les principaux exportateurs sont restés les États-Unis et la Russie.

Sur la période 2007-2011, l’Asie et l’Océanie ont compté pour 44% des importations mondiales d’armements conventionnels en volume, loin devant l’Europe (19%), le Moyen-Orient (17%) les Amériques (11%) et l’Afrique (9%), indique le rapport de l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (Sipri), publié ce jour.

L’Inde, plus gros importateur au monde

Globalement, les transferts d’armements ont progressé de 24% lors du quinquennat passé par rapport à la période 2002-2006.

L’Inde, plus gros importateur au monde, a compté pour 10% des importations mondiales, devant la Corée du sud (6%), le Pakistan et la Chine (5%) et Singapour (4%). Les Etats-Unis (30%), la Russie (24%), l’Allemagne (9%), la France (8%) et la Grande-Bretagne (4%) sont restés sur la période 2007-2011 les principaux pays exportateurs d’armes.

La Syrie a augmenté de 580% ses importations d’armes en volume entre les périodes 2002-2006 et 2007-2011.

Par ailleurs, le Venezuela est passé du 46° au 15° rang des importateurs d’armes avec une croissance de 555% de ses importations entre les périodes 2002-2006 et 2007-2011.

En Afrique du nord, les livraisons d’armes conventionnelles ont augmenté de 273% entre ces deux quinquennats, tirées par les importations marocaines en hausse de 443%.

L’étude du Sipri, qui a mis au point un indicateur TIV [1] pour comparer les transferts d’armes en volumes et non en valeur, prend en compte des périodes de cinq années afin de donner une mesure plus stable d’un marché très fluctuant d’une années sur l’autre.

[1] Trend-indicator value.


Répondre à cette brève

Forum